Actus de l’action

Un plan climat pertinent et ambitieux à Villers-la Villers? Serait-on enfin à l’aube d’un changement de cap ?

Voilà ! Après quasi deux années de silence quasi complet des autorités communales, malgré diverses sollicitations citoyennes répétées pour obtenir information & collaboration, Villers-la-Ville s’est dotée, dans la dernière ligne droite avant la date butoir (avril 2021), d’un Plan Climat, un plan qu’elle s’était engagée à élaborer dans le cadre de sa signature d’adhésion en avril 2019 à la Convention européenne des Maires pour le Climat et l’Energie.

Ce plan a été présenté en détail et voté favorablement lors du Conseil communal du 17 mars 2021, comme vous pouvez vous en rendre compte sur la vidéo du Conseil, enregistrée par et diffusée grâce au groupe Ecolo de Villers-la-Ville (la commune n’a en effet pas laissé la vidéo du Conseil à disposition sur son site) : https://www.youtube.com/watch?v=1xl8vuw_-hY. La présentation est au premier point de l’ordre du jour, juste après l’approbation du PV de la séance précédente (de 2’45“ à 1h 23’).

Pour voir sur papier à quoi il ressemble, si vous souhaitez prendre le temps de l’analyser plus en détail, vous pouvez vous rendre sur le site communal, où ce document est disponible en pièce jointe (167 pages) avec toutes ses annexes : https://www.villers-la-ville.be/administration/services-communaux/energie/plan-d2019action-energie-durable-et-climat-2021. Ce plan n’a toutefois pas encore été communiqué à la population  lors d’une présentation officielle (au-delà du cercle restreint ayant suivi le Conseil communal), et remarquons aussi qu’il n’a pas encore transmis et commenté via le canal Facebook officiel de la commune. Mais l’administration compte en tout cas, nous dit-elle, le présenter au plus tard pour juin 2021.

L’ association citoyenne « Villers pour le climat » se réjouit, que ce Plan ait pu être bouclé en temps et en heure en dépit des tergiversations des autorités communales. Le vote intervenu au Conseil, permettra en effet à notre commune d’être en ordre de marche pour avoir accès aux divers subsides conditionnés à l’adhésion à la Convention des Maires, indispensables au financement de la transition énergétique et climatique qui nous attend. C’est évidemment très important.

Sans vouloir ramener tout le fleuron vers nous, nous sommes convaincus que notre action a été décisive pour que Villers se dote enfin d’un Plan climat. Si vous vous rappelez la campagne des dernières élections ainsi que la déclaration de politique générale lors de la mise en place de la mandature actuelle, vous vous souviendrez aisément que rien n’était prévu à cet égard. Cela avait d’ailleurs été souligné par une première interpellation citoyenne lors du Conseil Communal du 3 avril 2019.  Et c’est d’ailleurs pour cela que  « Villers pour le climat »  a poursuivi sa veille pour le climat, depuis trois ans maintenant.

Mais trêve de souvenirs, voyons d’un peu plus près où nous en sommes.

Avoir établi un Plan Climat sur papier, c’est bien ; mais est-ce que c’est suffisant ?

Non, bien sûr.

C’est pourquoi « Villers pour le climat » a porté une seconde interpellation citoyenne, le jour même du vote du Plan Climat. Vous la trouverez intégralement dans la vidéo (à 3h06’) sur la page Facebook d’Ecolo Villers-la-Ville : https://www.youtube.com/watch?v=1xl8vuw_-hY. Nous la placerons également sur notre site.

En gros, nous avons tenu à rappeler qu’un Plan climat ne peut réussir – ce que nous souhaitons évidemment – que s’il y a une large adhésion et une large participation citoyenne à l’effort collectif, ce qui est très loin d’être le cas aujourd’hui encore. En effet, la majorité politique a fait le choix de réaliser ce Plan dans une opacité totale et en gardant jusqu’ici par-devers elle toutes les informations. Pire, pour nous, elle a refusé, jusqu’ici systématiquement, toute rencontre autour des propositions que nous avons portées depuis 3 ans et n’a elle-même organisé aucune information sur le Plan Climat, malgré nos demandes répétées.   

Est-ce à dire que ce Plan est mauvais ?

Certainement pas ! Ce n’est pas ce que nous disons, malgré les bruits que certains font courir à ce propos. En fait, nous allons prendre le temps de l’examiner à fond et en suivre l’exécution pas à pas. Notamment sur ces points :

  • Une promesse a été faite lors de l’interpellation citoyenne d’organiser sous peu une large information citoyenne, et même, si la crise sanitaire le permet, une rencontre en présentiel en juin 2021. Nous serons présents.
  • Une promesse a été faite d’intégrer dans ce Plan climat, vu son caractère bien évidemment évolutif, les observations et suggestions de la population, première partie prenante de ce plan qui nécessite la mobilisation de tous. Nous suivrons cela de près car jusqu’ici, on ne peut pas dire que cela a été le cas, même si nous pouvons remarquer que plusieurs initiatives citoyennes concrètes déjà présentes sur notre territoire, ont bien été reprises dans le Plan climat. Par exemple : le Repair Café, développé par « Villers en Transition », et le projet de Voitures Partagées, initié au sein du Groupe d’Action Locale du Pays des 4 Bras.
  • Promesse a été faite également, suite à une de nos questions, d’intégrer les objectifs et actions du tout nouveau Plan climat dans le Programme Stratégique Transversal de la commune (disponible via ce lien vers le document détaillant les 135 fiches d’action, le tableau de synthèse de la stratégie globale communale listant les objectifs opérationnels associés étant lui repris aux pages 11 à 13 de cette annexe). Nous verrons ce qu’il en sera. En effet, ce Programme Stratégique Transversal, contient très peu de chose pour le moment  en relation avec le climat et la biodiversité. Il contient même l’un ou l’autre point en contradiction avec ce Plan climat.

Il y aurait encore bien des choses à dire, mais cela suffit … pour le moment.

Ce n’est donc pas le boulot qui nous manquera. Nous continuerons à le réaliser avec détermination, même si nous devons une fois encore remarquer que la majorité politique continue à nous regarder comme des « ennemis » alors que nous ne faisons que répéter encore et encore que nous ne réussirons le défi énorme du Plan Climat qu’ensemble : autorités  communales et population unies dans un même objectif. Séparément c’est l’échec assuré.

C’est donc avec regret que nous avons pris acte que la majorité refuse de nous donner un accès gratuit aux salles communales qu’elle offre pourtant aux autres associations villersoises. Nous avons plusieurs projets qui aideraient à faire avancer les choses dans les 8 années à peine qui nous restent, selon les scientifiques qui nous alarment sur le climat. Nous les mènerons comme nous le pourrons avec, heureusement, le soutien de plus en plus marqué de la population villersoise.

Villers pour le climat 

 

Notre site web : https://vlvpourleclimat.be/    

Notre page Facebook : https://www.facebook.com/vlvpourleclimat

Notre adresse e-mail : vlvpourleclimat@gmail.com

Informations complémentaires :   

 

  1. Villers pour le climat soutient l’affaire climat dont les plaidoiries ont débuté le 16 mars 2021 :https://affaire-climat.be/
 

Le procès dont tout le monde sort gagnant | Affaire Climat

La Belgique ne tient pas ses promesses climatiques. L’Affaire Climat veut changer la donne via le tribunal. Exigez avec 62781 citoyen.ne.s une politique climatique ambitieuse!

affaire-climat.be

Nos arguments en soutien à l’Affaire Climat :

  • Nous plaidons pour que nos gouvernements fassent en sorte qu’on arrête de vider la planète, de la dévorer, de l’épuiser.
  • Nous plaidons pour que nos gouvernements réalisent une transition juste et rapide, ou les bontés de la planète sont partagées équitablement.
  • Nous plaidons pour que nos gouvernements prennent des mesures fortes pour stopper le « toujours plus » et passer au « juste assez ».
  • Nous plaidons pour que nos gouvernements se comportent en bon père de famille, et prennent soin de nos enfants, de nos petits-enfants.
  • Nous plaidons, chers concitoyens, pour que nos gouvernements prennent leur courage à deux mains, et prennent les mesures nécessaires pour sauver l’humanité.
  • Le changement climatique aggrave les risques pour nos agriculteurs de ne plus pouvoir nous nourrir.
  • Avec les risques liés à un fort changement climatique, je suis, ainsi que mes enfants et petits-enfants, exposé à des dommages matériels accrus liés aux tempêtes, aux inondations ou à la sècheresse.
  • Le changement climatique peut constituer une atteinte à ma santé via notamment la propagation de nouvelles maladies tropicales et les vagues de chaleur.
  • Avec le changement climatique, l’eau des mers et océans va monter et donc forcer de plus en plus de personnes à migrer.
  • La biodiversité est déjà mise à mal par toute une série de mauvaises pratiques, si en plus le climat déraille, c’est le nombre d’humain lui-même qui risque de s’effondrer.
  • Nous vivons grâce à des écosystèmes performants. Avec le changement climatique ceux-ci sont mis à rude épreuve et risquent de s’effondrer totalement.
  • Pour vivre, j’ai besoin d’eau, d’air et de nourriture. Ces besoins sont actuellement rencontrés grâce à des écosystèmes, certes fragilisés, mais toujours fonctionnels. Si on laisse le climat s’emballer, ces écosystèmes vont s’effondrer et nous avec.
  • Je veux qu’on lutte contre l’emballement climatique parce que je veux une vie possible pour mes petits-enfants. Je ne veux pas qu’ils rencontrent la famine ou qu’ils soient confrontés à la guerre.
  • J’ai des enfants, et je veux tout faire pour leur laisser un avenir vivable.
  • J’appartiens à la nature, je fais partie intégrante d’elle. Elle prend soin de moi et moi je dois prendre soin d’elle pour que nous puissions vivre en harmonie.
  • Comme humain, je ne suis pas heureux de voir ce que notre modèle économique, qui nous amène à toujours consommer plus, fait de nous et de la nature. J’aspire à plus de simplicité pour plus d’équilibre.
  • Je suis inquiet, déjà chez nous. Quand je pense aux peuples du Sud, j’ai peur pour eux et qu’ils soient contraints à quitter leur lieu de vie comme cela se passe déjà aujourd’hui dans certaines îles du Pacifique notamment.
  • Nous n’avons qu’une seule planète et nous y foutons le bordel en pensant pouvoir créer des conditions de vie pour les humains sur Mars. On est con ou quoi ?
  1. A propos de l’association locale citoyenne «  Villers pour le climat  » :

Nous œuvrons depuis 2018 pour porter à l’échelle locale la nécessité d’une lutte déterminée contre le réchauffement climatique et la perte de biodiversité. En effet, beaucoup d’actions sont possibles sur les territoires locaux ou bassins de vie régionaux et sont donc dans les mains des élus locaux. Nous souhaitons que ces derniers négocient rapidement un virage politique dans leur approche. Ce virage est nécessaire si l’on souhaite contenir et limiter les dégâts d’une catastrophe écologique annoncée et viser à garantir pour nos enfants, pour notre descendance, un monde encore vivable, meilleur, plus sain, plus juste, plus égalitaire, plus respectueux de la nature, du vivant et de tous. 

Pour plus d’information sur notre association, notre veille pour le climat et nos actions, visitez notre site internet: https://vlvpourleclimat.be/ et notre page Facebook : https://www.facebook.com/vlvpourleclimat

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *