Actus de l’action

Rapport officiel de l’interpellation


            Province du                         EXTRAIT DU REGISTRE AUX DELIBERATIONS

 BRABANT WALLON                                 DU CONSEIL COMMUNAL

                Arrondissement de            Séance du  03 avril 2019.                             

             NIVELLES

                                                  Présents:     MM. E. BURTON, Bourgmestre-Président;

                   Commune de               A-M. PIERARD, M. DRUEZ, J. CHARLES, P. VANHOLLEBEKE, D.HAULOTTE, Echevins

VILLERS-LA-VILLE   A. VERMYLEN,  Président du C.P.A.S. ;

                                                  J-P. BRICHART, J.P. LABAR, M. FRERE-RICHARD,  C. VERMEIREN, E. STRUYF, 

                                             D. STALMANS, C. TRAORE, P. VOET, R. PERPETE, E. BALZA, N. EL ABASSI,

                                             V. DECOUX, J-M. FLORKIN, S. VAN HEMELEN-GERMEAU, C. MARMANN-

                                             GODFROID  Conseillers;

                                             S. RUCQUOY, Directrice générale-Secrétaire,

12. INTERPELLATION CITOYENNE CONCERNANT L’ETABLISSEMENT D’UN PLAN CLIMAT ET LA BIODIVERSITE.

Conformément à l’article L1122-14 du Code de la démocratie locale et de la décentralisation, le Collège communal avait décidé que la demande d’interpellation de Madame GILKINET Michèle était recevable et donc portée à la connaissance d’un prochain Conseil communal.

Monsieur le Président invite Madame Gilkinet à poser sa question :

Quand et comment la commune de Villers-la-Ville établira-t-elle un plan pour le climat et la biodiversité ?

Le texte intégral concernant l’interpellation de Madame GILKINET est transcrit ci-après :

Demande d’interpellation du collège de Villers-la-Ville en vertu de la loi sur le droit d’interpellation

Portée par Michèle Gilkinet, domiciliée ruelle du Sablon 9 à Sart-Dames-Avelines, née à Kamina le 25 janvier 1952.

Monsieur le bourgmestre, Mesdames et Messieurs les échevins,

Je serai brève, car vous savez déjà ce que j’ai à dire.

Vous l’avez déjà entendu lors de la campagne électorale.

Aujourd’hui les media retentissent quotidiennement de toute part sur ce qui préoccupe une très large proportion de citoyens de tous âges: le dérèglement climatique et les bouleversements qui nous attendent si nous ne bougeons pas. A Villers-la-Ville, vous le savez, cette préoccupation est également très présente comme l’ont démontré notamment les 450 citoyens qui ont interpellé tous les candidats aux dernières élections communales. Quelques membres de votre majorité ont d’ailleurs soutenu publiquement cette action.

Il y a de quoi, de fait, d’être tous et toutes préoccupé/es. Tous les spécialistes ne s’accordent-ils pas pour dire que les 10 prochaines années seront décisives ? Qu’elles sont notre dernière chance, pour tenter d’inverser la tendance mortifère en action aujourd’hui ? 10 ans c’est court, très court.

Alors que va faire la commune de Villers-la-Ville ? Maintenant que la nouvelle mandature est en place, il est temps de le savoir. Il n’y a pas que l’Europe, le Fédéral ou les Régions qui sont concernés. Les communes ont, elles-aussi, un rôle essentiel à jouer. Bon nombre sont d’ailleurs déjà en action.

Pour le savoir, nous sommes venus écouter attentivement le débat concernant votre note de politique générale. Lorsque nous en avons enfin disposé, nous l’avons retournée dans tous les sens pour essayer de percevoir si pas un ensemble cohérent de mesures, du moins un début de plan d’action dédié à ce travail. Et nous n’avons rien trouvé. Aucun plan n’est décrit ni même envisagé. Le mot climat n’est même pas présent une seule fois ; le mot biodiversité n’est cité qu’une seule fois pour dire votre intention de la préserver mais pas comment vous allez le faire ; le mot environnement  connait 4 occurrences dont une seule avec quelques petites perspectives, qui posent d’ailleurs question. Il n’y a aucune explication sur ce que vous allez faire, ni aucune invitation à la population à s’impliquer avec vous dans ce travail.

Alors ?  Monsieur le Bourgmestre, le résultat électoral vous satisfait de droit. Mais ce résultat ouvre aussi pour vous et votre collège une responsabilité inédite du fait des enjeux climatiques notamment et de l’urgence dans laquelle nous sommes maintenant contraints d’agir vu l’inertie passée.

Sans volonté d’être désagréable, je me permets la remarque suivante : la présentation de votre note de politique générale et la manière dont vous avez répondu aux questions de l’opposition laissent pantois. La seule chose que nous ayons entendu, c’est un vague: d’autres choses peuvent être mises en place, nous avons 6 ans devant nous.

12. INTERPELLATION CITOYENNE CONCERNANT L’ETABLISSEMENT D’UN PLAN CLIMAT ET LA BIODIVERSITE.

SUITE 2.

Je ne veux pas croire que les choses vont rester en l’état.

J’espère donc des réponses claires :

  • Notre commune va-t-elle s’engager résolument dans des politiques transversales pour le climat et la biodiversité ?
  • Dans ce cadre, un PLAN POUR LE CLIMAT et LA BIODIVERSITE va-t-il être établi ? Si oui, dans quel délai et avec quelle participation citoyenne ?
  • Ce PLAN contiendra-t-il bien un point de départ : à savoir d’une évaluation correcte de là où nous en sommes en matière de production CO2 et dans quel secteur ? Nous vous avons déjà indiqué que la Région wallonne a créé divers outils pour vous permettre de le faire. Allez-vous vous en emparer ? Dans quel délai ?
  • Ce PLAN sera-t-il débattu avec la population ?  De quelle manière ?
  • Une commission consultative pour le climat et la biodiversité sera-t-elle créée ?  Dans quel délai ? Avec quelle représentation citoyenne ?
  • Vous avez désigné une échevine de la citoyenneté et une échevine du climat. Mais avec quelles fonctions et moyens au vu des enjeux ? Pouvez-vous nous apporter des précisions ? Nous n’avons rien trouvé dans le budget communal.
  • A propos de l’échevine du climat ? Comment voyez-vous son rôle ? Dispose-t-elle de compétences transversales nouvelles par rapport à la dernière mandature où elle était échevine de l’environnement ? Par exemple, aura-t-elle la faculté de s’opposer à un investissement qui irait à l’encontre de l’exigence climatique ? 

Je veux garder espoir. C’est donc avec la plus grande attention que j’écouterai vos réponses.

Aujourd’hui le temps des responsabilités est venu. Les citoyens et citoyennes de Villers sont prêts/tes à apporter leur contribution comme le montrent déjà les 450 signataires de Villers pour le climat, ainsi que les actions de plusieurs autres associations et producteurs locaux. Mais pour être efficaces, il conviendrait que vous vous exprimiez enfin clairement sur ce que vous envisagez pour notre commune. Il est grand temps.

Michèle Gilkinet.

Annexe

Occurrence des mots climat, biodiversité et environnement

  1. Dans les rapports des Conseils communaux de 2017 et 2018

CR du conseil communal du                                            Climat/tique         Biodiversité          environnement

  • 27 décembre 2018                                                            0              0                             0
  • 3 décembre 2018                                                              0              0                             0
  • 6 novembre 2018                                                              0              0                             0
  • 8 août 2018                                                                        0              0                             0
  •                19 juin 2018                                                                        0             0                             0
  • 15 mai 2018(séance d’hommage)                                  0              0                             0
  • 30 avril 2018                                                                      0              0                             0
  • 21 février 2018                                                                  0              0                             0
  • 27 décembre 2017                                                            0              0                             0
  •                27 novembre 2017                                                            0             0                             1 (taxe doc administratif)
  • 10 octobre 2017                                                                0              0                             1 (cimetière de Mellery)
  • 17 juillet 2017                                                                    0              0                             1 (action canette Ministre de l’environnement)
  • 20 juin 2017                                                                       0              0                             0
  • 28 avril 2017                                                                      0              0                             0
  • 13 mars 2017                                                                     0              0                             0

Bilan : 3 fois en 2017 sur un objet limité et zéro fois en 2018

  • Dans la déclaration de politique communale 2018-2024                                                                                                                                                                                    0             1[i]                             4[ii]

Bilan : très peu d’occurrences. Aucun plan global. Pas de plan climat. Quelques vagues références à l’environnement, aucun moyen dégagé, pas de notion d’urgence ou de nécessité.

[1] « Encourager et développer la ruralité de notre commune, par la préservation de ses paysages, de sa biodiversité, par l’amélioration des chemins et sentiers qui la parcourent »

12. INTERPELLATION CITOYENNE CONCERNANT L’ETABLISSEMENT D’UN PLAN CLIMAT ET LA BIODIVERSITE.

SUITE 3.

[1] [1] « Pour l’environnement

L’environnement est, et restera un point important de notre politique.

Les villersois sont attachés à leur cadre de vie et à la politique environnementale. Villers-la-Ville est une « commune Maya ». A travers ce vaste label, nous nous sommes engagés dans la sensibilisation et la gestion responsable de nos espaces publics. A ce titre, depuis 2017, plus aucun produit phytosanitaire ne sont utilisés dans nos travaux d’entretien.

La commune est également bien connue pour son côté rural et vert. Chaque année, à ce titre, nous distribuons plus de 600 plants dans le cadre de « la semaine de l’arbre ». Notre cellule « espace vert » se multiplie pour vous offrir des parterres et aménagements bien fleuris. Comme vous, nous y tenons.

La propreté publique est aussi une thématique capitale. Toute l’année, un agent communal parcourt les voiries pour ramasser un maximum de déchets. Des panneaux de sensibilisation ont été placés aux endroits les plus délicats et, 40 poubelles publiques ont été installées ou remplacées par de nouvelles. Ces acquisitions, plus modernes, sont équipées de compartiments pour le tri selon les endroits où elles ont été installées.

Enfin, la mise en service de deux stations d’épuration, celle de Villers-la-Ville et de Sart-Dames-Avelines représentent une amélioration considérable pour la qualité des eaux de nos rivières.

Pour l’avenir :

                Promouvoir la nourriture en « circuit court » dans les écoles en partenariat avec les associations de parents et les directions d’enseignement en favorisant les produits locaux.

                Renforcer la politique en matière de tri des déchets et de réduction de ceux-ci.

                Equiper progressivement les bâtiments en panneaux photovoltaïques en fonction de leur consommation.

                Equiper progressivement l’éclairage public en LED.

Pour la santé

Pour l’avenir :

                Sensibiliser la population villersoise à la problématique de santé-environnement

Monsieur le Président explique que la réponse apportée par le Collège communal se fera en 3 étapes : le Bourgmestre, l’Echevine du climat et l’Echevin de l’énergie.

  • Monsieur le Bourgmestre

Madame Gilkinet,

Le débat sur le climat, l’énergie, l’environnement ne peut être réduit de façon simpliste et caricaturale. Ce que nous ne voulons pas, à l’inverse d’autres, c’est que cette question du climat devienne un prétexte pour taxer toujours davantage et rendre plus compliquée la capacité d’emploi, d’investissement et donc de mettre en difficulté principalement les plus fragiles. 

Au contraire, nous pensons qu’il faut considérer le changement climatique comme une opportunité, grâce à l’innovation, l’investissement, les performances énergétiques, les formules alternatives en matière de mobilité pour rencontrer cette préoccupation de façon compatible avec le développement économique durable. Dans le développement durable, il y a durable mais aussi développement, ce qui implique de faire en sorte que l’on puisse améliorer le cadre de vie. C’est le débat qui doit être mené.

Je mets aussi chacun face à ses responsabilités. Être sérieux, ce n’est pas simplement, comme cela a été beaucoup le cas depuis quelques mois, exprimer de la culpabilisation à mauvais escient ou des ambitions spectaculaires. C’est aussi expliquer comment on rencontre les objectifs climatiques tout en soutenant le pouvoir d’achat, les investissements, le travail et le développement économique.

Je persiste et je signe : effectivement, un travail conséquent a été mené dans ces domaines.  Nous ferons le détail non exhaustif dans quelques minutes.  Les faits et les chiffres parlent pour nous, n’en déplaise à certains : la première dépense d’investissement pour notre commune depuis douze années a été faite pour notre environnement : plus de 25 millions d’euro (un milliard de FB) ont été dépensé pour assainir nos eaux usées et assurer une qualité de nos eaux de surface.  Pour une commune de 10 000 habitants, je défie quiconque de trouver une commune qui en a fait autant en si peu de temps.

12. INTERPELLATION CITOYENNE CONCERNANT L’ETABLISSEMENT D’UN PLAN CLIMAT ET LA BIODIVERSITE.

SUITE 4.

Le message que nous allons donner doit être interprété dans son ensemble et pas de manière partielle pour manipuler l’information. Oui, nous devons expliquer ce qui a été fait et est fait et nous devons faire plus encore.   

De manière claire aussi, la participation citoyenne et le respect de la volonté du citoyen est avant tout aussi de respecter le choix de l’électeur.  Qu’il plaise à la grande majorité de la population qui nous a soutenu ou qu’il déplaise à la minorité qui a soutenu un autre programme, c’est bien le programme que nous avons proposé qui sera mis en œuvre par respect pour la volonté citoyenne !

  • Madame l’Echevine Julie CHARLES et Monsieur l’Echevin Marc DRUEZ

Chère Madame,

Votre question relative au climat est évidemment au centre de l’actualité. J’aurai pensé avoir plus de monde présent mais bon…Au niveau local, l’agenda n’est pas celui de nos institutions  fédérales. Et cette ligne du temps différente est un prérequis nécessaire pour saisir la réponse que nous vous proposons.

Voici quatre mois que la nouvelle législature s’est mise en place. Croyez bien que notre équipe est mobilisée et que nous prenons nos responsabilités. Vous demandez  si : «  Notre commune va-s’engager résolument dans des politiques transversales ? Si l’échevine du Climat que je suis,  disposera  de compétences transversales ? »
Le climat est bien une matière transversale que j’ai le plaisir de coordonner  parmi mes compétences échevinales au sein d’un Collège soudé qui œuvre dans l’intérêt du citoyen.

Notre impact local sur le climat est  une des lignes de conduites qui  guide notre politique  dans ses différents axes. Nous n’avons pas attendu votre interpellation pour mettre en place une politique transversale qui s’engage résolument. Notre action au niveau de la Mobilité, de l’urbanisme, de l’environnement, de la gestion des déchets, des travaux,  des finances, de l’énergie….influence notre impact écologique locale.

Pour répondre concrètement à votre question, et vu que la politique ‘climat’ s’envisage sur le long terme, je propose de reprendre la ligne du temps des actions locales.

  1. « hier » : Comme vous le savez, comme nous l’avons déjà expliqué notamment lors de la réunion pour le climat organisée  quelques semaines avant les élections d’octobre 2018, plusieurs  actions  ont déjà été mises en place. Je vais les reprendre succinctement et ne pas refaire la réunion :

Au niveau Environnement/ Dév. Durable :

Adhésion au Contrat rivière Dyle-Gette.

Chaque année, semaine de l’arbre – Distribution de plants.

Chaque année, action pour la migration des batraciens.

Campagne de contrôle contre le Radon.

Villers-la-Ville, Commune Maya.

Guides composteurs : formations.

Cadastre des Antennes GSM.

Villers-la-Ville Commune Fleurie.

Mise à jour et arrêt de la liste des arbres et haies remarquables présents sur l’entité.

Campagne de stérilisation des chats errants présents sur l’entité.

Mise en place de plusieurs éditions de la Fête de l’Environnement.

Réalisation d’hôtel à insectes dans le cadre de la semaine des abeilles.

Création de boîtes à chewing-gum et réalisation de panneaux afin de lutter contre le vandalisme par le Conseil communal des enfants.

Mise en place de trois potagers collectifs «  Incroyables comestibles ».

Participation à des projets touristiques durables.

Au niveau du CPAS, Remplacement de systèmes de chauffages polluants par des chauffages électriques chez certains bénéficiaires.

Mise en place d’un vaste Circuit vélos et points nœuds avec la Province.

12. INTERPELLATION CITOYENNE CONCERNANT L’ETABLISSEMENT D’UN PLAN CLIMAT ET LA BIODIVERSITE.

SUITE 5.

Distribution de primes pour l’achat de vélos électriques.

Mise en place du GAL – Le Groupe d’Action Locale du Pays des 4 Bras.

Pour, la propreté publique.
Toute l’année, un ouvrier parcoure  les rues  et ramasse les déchets.

Villers-la-Ville participe, soutien et encourage l’opération « Grand Nettoyage de Printemps » Implication également du Conseil Communal des Enfants et des écoles communales.

Confection et placement de panneaux « Stop aux déchets » aux endroits sensibles au niveau des déchets sauvages.

En 2018, acquisition de 40 nouvelles poubelles publiques. Poubelles tout venant, poubelles à tri, poubelles avec cendrier en fonction des endroits prévus.

Matériel de tri dans les écoles et administrations.

Au niveau du Conseil Communal des Enfants : créations de calendriers sur le thème des infractions liées aux règlements de police et sur l’environnement et l’énergie.

Au niveau travaux/ Energie :

Mise en service de deux stations d’épuration  avec des répercussions considérables sur la qualité de l’eau de nos rivières.

Un égouttage réalisé à plus de 95%.

Construction du Hall sportif, investissement supplémentaire de 400 000 € dans l’isolation.

Le bâtiment  a un coefficient d’isolation K23. Une étude est nécessaire pour trouver une solution électrique alternative (proximité du bois).

Le hall de voirie, pour la partie « bureau » le bâtiment est à la norme K33. La norme exigée pour le permis est de K55. L’utilisation de différents matériaux passifs nous ont permis d’éviter  la mise en place de l’air conditionné. Le bâtiment est construit avec une masse importante (hourdis etc.) permettant de ralentir la hausse et la baisse de température.

Les gaines pour les câbles d’une installation photovoltaïque sont déjà en place.

L’éclairage extérieur et intérieur est LED avec minuterie.

La rationalisation en un seul dépôt central permet d’économiser  beaucoup de kilomètres sur les véhicules.

Ecole de Tilly, construction en cours. Isolation et nouveau châssis avec subside UREBA de l’ancien bâtiment. Pose d’une membrane radon sur tout le chantier.

Ecole de Villers: 500 000 € d’investissement, les châssis crépis sur isolant, chaudière basse température,  le tout avec un subside UREBA.

Au niveau de l’Energie toujours

-L’administration compte une conseillère en énergie qui étudie les audits énergétiques des bâtiments communaux. Nous  avons réalisé divers travaux en fonction de ces audits.

– Eoliennes de Chassart : production d’électricité de 32.000 équivalents habitants.
Sans le soutien de la commune le projet n’aurait jamais abouti (10 sur Villers). Production de 3 X la consommation de Villers- la-Ville !

Et dans notre ligne du temps, plus récemment, lors du dernier conseil communal, c’est  le dossier relatif à la rénovation du chauffage de la Maison communale qui passait au sein de cette assemblée.

Et je profite de votre interpellation, pour porter à votre connaissance qu’il y a quelques semaines, le Collège communal répondait à un appel à projet de la Ministre De Bue pour remplacer les véhicules communaux les plus polluants en véhicules électriques et installer deux nouvelles bornes de recharges électriques.
2. Toujours pour répondre concrètement à votre question, je reprends notre ligne du temps à Aujourd’hui. Grâce au travail conséquent réalisé depuis ces dernières années, notamment en faveur du climat, notre équipe a été largement reconduite lors des élections d’octobre dernier et mise en place voici 4 mois.  Comme annoncé dans notre programme, nous poursuivons le travail entamé.

12. INTERPELLATION CITOYENNE CONCERNANT L’ETABLISSEMENT D’UN PLAN CLIMAT ET LA BIODIVERSITE.

SUITE 6.

Et pour reprendre les mots de votre publication sur FB, ce n’est pas pour « désamorcer votre interpellation » ou pour « faire bouger les lignes ». Nous trouvons les lignes très bien placées. C’est juste un prolongement.

  • Ce lundi, c’est une quarantaine de panneaux solaires qui ont été installés sur le toit du CPAS.
  • Aujourd’hui,  trois points importants ont été mis à l’ordre du jour et engagent la Commune pour plusieurs années. (Padec, renowat, et Zéro plastique)

3. Enfin et pour conclure notre ligne du temps, je vous propose de nous tourner vers le futur.

  • Demain, c’est un Plan Stratégique Transversal qui vous sera présenté. Comme vous le savez c’est un programme visant à planifier et prioriser les politiques communales en intégrant un processus d’évaluation.  Je crois que vous l’avez compris, le climat est une matière transversale qui sera bien reprise  au cœur de ce PST. Un programme bien plus ambitieux qu’un « Plan Climat ».
  • Demain, c’est la mise en place d’un Nouveau Plan Communal de Mobilité c’est –à –dire une analyse globale au niveau communal des différents modes de transports et des modes doux avec des subsides à la clé.
  • Demain, c’est la Rénovation de la salle polyvalente de Sart : normes énergétique, isolation, chauffage, parking, panneaux photovoltaïques, prévision d’un K très faible, à faire avec un bureau d’architectes spécialisé.
  • Demain, Ce sont des panneaux photovoltaïques sur le hall de voirie, le coaccueil pour la petite enfance, rue du Berceau
  •  Demain, c’est une étude pour le meilleur dispositif au complexe sportif : panneaux ou micro éoliennes,…
  • Pour l’Eclairage  public, ce sont des nouveaux luminaires  LED.
  • Et pour conclure : la Volonté de la majorité était, est et restera  de faire l’investissement en bon père de famille, dans le respect des finances publiques. Une commune rurale n’as pas les moyens d’une grande ville et pourtant Villers-la-Ville n’a rien à envier à ses grandes sœurs en terme d’actions en faveur du climat !

Merci pour votre attention.

Monsieur le Président invite Madame Gilkinet à conclure.

Madame Gilkinet remercie le collège communal pour la réponse fournie et les éclaircissements apportés et demande à ce que les citoyens soient davantage informés et impliqués.

La  Secrétaire,                                                                                                                       Le Président,

(s)  S. Rucquoy.                                                                                                                    (s) E. Burton.

                                                                       Pour extrait conforme:

Par ordonnance :                                    

La Directrice générale,                                                                                                         Le Bourgmestre,

    S. RUCQUOY.                                                                                                                    E. BURTON.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *